Année 2014.

Après avoir choisi la vidéo et pour la

Visionner en PLEIN ECRAN

activer le pictogramme le plus à droite.   

 

   D'un voyage effectué au Népal, Francis LETOUZÉ a réalisé des vidéos personnelles.

  Dans cette vidéo nous découvrons les techniques et le travail des potiers. Une ville entière se consacre à cette activité. De l'artisanat à grande échelle.

 

  Les années 1930 à 1940, c'est l'entre deux guerres, l'arrivée des Allemands, l'occupation qui s'installe. Une période charnière où les modes de vie seront radicalement bouleversés.

 Claude Potier en apporte un témoignage d'une profonde sensibilité.

Souvenirs d'enfance à St Pierre-Église

 

 

   Dans leur ferme de l'Orimier, sur la commune de Sideville, Véronique et Philippe proposent des produits issus de leurs élevages, dans une pratique agricole moderne qui privilégie la qualité et le rapport à la nature.

Jean Mauquest, Pierre Lechanu ont filmé leurs activités.

 

 

 

  Creuser le sous sol pour y aménager des habitations troglodytes qui échappaient aux regards malveillants, ce n'est pas banal.

  En visite dans le Saumurois,

  Jean Mauquest nous en propose une découverte.

 

 

 

  Des Tourlavillais se souviennent des événements liés à la libération de la commune.

Thiérry Bonhomme les a interviewés, Jacques Jean et Francis Letouzé ont filmé cet entretien.

Jacques Jean a réalisé le montage final.

Des souvenirs chargés d'émotion.

 

 

 

 

Les gens du Cotentin.

  Sur des paroles et une musique de

René Gourdin, chantre de la Hague,

Claude Lande réalise un clip vidéo.

  Une chanson et des images qui illustrent avec talent tout la diversité et le charme du Cotentin.


 

  Gréville, l'automne, Jean-François Millet, trois  bonnes raisons pour décider l'Atelier Vidéo à faire une sortie de tournage collectif.

  Claude Lande a préparé cette sortie, et réalisé le montage.

  C'est aussi une invitation à rejoindre l'activité. Si l'aventure vidéo vous tente vous serez le/la bienvenu/e.

           

 

 


 Quand l'éloignement géographique des lieux de loisirs culturels fait qu'on ne peut pas aller à eux, des femmes et des hommes font en sorte qu'ils viennent à nous...

À Brillevast, Jacques JEAN a rencontré ces passionnés de l'animation, et du lien social au milieu

des clos en herbe et des pommiers en fleurs.

 

 


 

  Au temps où la forêt de Brix couvrait l'ensemble du Val de Saire, le prieuré de Barnavast offrait un refuge contre les brigands et les bêtes sauvages qui hantaient les lieux.

  Neuf siècles plus tard, un lieu de silence, un moment d'émotion au travers de l'objectif de la caméra de Jacques JEAN.

 


Réagir


CAPTCHA